Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Monastère de la Maison de l'Inspir

Pleine conscience du sens du toucher

15 Décembre 2017 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Bonjour chères amies, chers amis qui nous suivez dans cette retraite d’hiver chez soi.

 

Tout d’abord merci de nous encourager par votre assiduité et votre sincérité pour mettre en pratique ce que nous vous proposons.

Nous abordons dans ce message le sens du toucher.

Le toucher est un des sens toujours présent que nous pouvons explorer dans de très nombreux actes de la vie quotidienne, nous allons vous proposer quelques pistes de réflexion. N’ayez pas peur d’en explorer d’autres, pratiquant ainsi l’investigation des phénomènes qui est le deuxième facteur d’éveil.

 

Le sens du toucher est, dans notre vie quotidienne, la porte d’entrée d’innombrables sensations et émotions. Il a été un des sens dominants dès notre entrée dans ce monde et le reste vraisemblablement tout au long de notre vie, même si le langage nous éloigne parfois de cette sensation corporelle.

Le contact avec la peau est un puissant indicateur de la qualité de notre environnement. Il nous averti d’un danger ou peut nous combler de joie. Notre conscience du tréfonds en garde le souvenir et ce sens nous accompagne constamment pour nous guider dans nos perceptions les plus fines. Quand ce sens s’amoindrit ou se perd, nous pouvons nous sentir en danger.

 

Pour le garder vivant, éclairons le avec la Pleine Conscience

 

Dans notre environnement physique :

 

- Pratiquons une marche méditative pieds nus, conscients du contact de la peau de nos pieds avec le sol, de toutes les informations que ce contact nous donne et soyons conscients de combien il est précieux. Peut-être pouvons nous retrouver le sable qui roule sous nos orteils, la fraîcheur de la vague qui caresse nos pieds, la pluie tiède d’un orage d’été nous mettant en contact avec « les éléments rafraîchissants et porteurs de guérison qui sont en nous et autour de nous » (cinquième entraînement)

- Quand nous buvons une tasse de thé, tenons-la avec nos deux mains, conscients des sensations de chaleur, de la nature des matériaux dans nos mains, conscients de toute la chaîne de petites et grandes mains qui ont été nécessaires pour que cette tasse de thé soit là  et si par chance elle est de fabrication artisanale alors elle contient le contact des mains du potier.

Quand nous portons la tasse à nos lèvres, d’autres sensations naissent. S’entraîner à les observer nous permettra d’avoir une perception de plus en plus fine et plus subtile des ces sensations nous faisant ainsi entrer en intimité avec nous-mêmes.

Souvenons-nous que comme pour tous les bébés, porter un objet à nos lèvres a été un fantastique moyen d’exploration de notre univers.

- Choisissons un autre objet et soyons joyeusement curieux du contact de notre peau, souvent les mains, mais pas exclusivement, avec cet objet. Nous pouvons noter nos observations et les partager avec les amies, amis de pratique.

 

Dans notre environnement relationnel :

 

- le contact de la peau est un extraordinaire moyen de communication

Peut-être davantage que pour certains des autres sens, le contact de la peau reste tout au long de notre vie un précieux moyen de communication non verbale. Notre tréfonds le sait bien, lui qui connaît toutes nos joies, nos enthousiasmes, nos passions, nos failles, nos manques, nos blessures et nos cicatrices sur le sujet.

Nous savons que les bébés prématurés se développent mieux s’il est possible d’organiser un « peau à peau » avec l’un des parents. Et quand nos autres sens commencent à s’effacer, dans le grand âge, le contact devient alors un précieux allié dans la communication. 

Savons-nous prendre soin de ce contact dans la relation à l’autre ? Savons-nous être profondément respectueux et sentir le moment où nous risquons d’être intrusifs ?

- Quand nous saluons une personne en lui serrant la main, sommes-nous vraiment présents à ce contact ? Qu’acceptons-nous d’offrir et de recevoir dans ce contact ?

 Nous vous invitons à pratiquer aussi souvent que possible ce salut en pleine conscience avec l’aide de la respiration ; « j’inspire, j’expire » et en disant mentalement le mantra d’amour « je suis là pour toi ». Entraînons-nous au regard profond qui nous fera trouver le geste juste du contact de la main. Ce peut être de prendre chaleureusement entre nos deux mains la main qui se tend vers nous. 

 

Les mains et le contact des mains sont aussi un élément de guérison

- Si nous avons le talent de pouvoir offrir des massages, ce n’est pas très difficile, nous pouvons apprendre, c’est une belle pratique que nous pouvons offrir comme un temps de méditation et si nous sommes receveur, jusqu’où acceptons-nous ce cadeau ?

- Thay nous offre cette belle pratique de la méditation de l’étreinte, faisons le vœu de la pratiquer sans hésiter dès que les circonstances sont favorables.

Nous pouvons aussi faire un grand Hug chantant en Sangha, à la fin d’une session par exemple, en se regroupant dans un cercle se tenant par les épaules. Si le groupe n’est pas trop important chantez « mes chers amis »  en reprenant le chant pour chacun des participants et en remplaçant « chers amis » par le prénom « mon cher Jean-Pierre… ». Essayez, si c’est le bon moment, c’est une pratique magique.

 

Pour nous soutenir dans ces pratiques de la vie quotidienne, nous avons besoin de la pratique des méditations assises. C’est souvent un moment où nos sens sont moins sollicités. Thay nous propose de méditer en nous appuyant sur des expériences que nous avons vécues. Nous pouvons aussi être sensibles au contact du vêtement sur la peau, au léger souffle d’air qui passe sur la nuque ou à d’autres manifestations du toucher pendant l’assise.

 
Pleine conscience du sens du toucher

Nous vous souhaitons une pratique chaleureuse, généreuse, embrassant tout l’univers !

 

 

Méditation sur le Toucher 

(extraits de l’exercice 5 de l’ouvrage « Un Lotus s’épanouit »

 

 

Inspirant, je porte mon attention sur toute l’inspiration, 

Expirant, je porte mon attention sur toute l’expiration

    Inspiration

    Expiration

 

Inspirant, si ma respiration devient plus profonde, j’en suis conscient

Expirant, si ma respiration ralentit, j’en suis conscient 

                                Plus profonde

                                Ralentit

 

Inspirant, si je me sens plus calme, j’en suis conscient

Expirant si je me sens soulagé, j’en suis conscient

                                Calme

                                Soulagé

 

Conscient de ma peau j’inspire

Conscient du sens du toucher j’expire

                                Conscient de ma peau, 

                                Conscient du toucher

 

Conscient de ma peau, j’inspire

Conscient du soleil sur ma peau, j’expire

                                Conscient de ma peau, 

                                Conscient du soleil

 

Conscient de ma peau, j’inspire

Conscient de l’eau fraîche sur ma peau, j’expire

                                Conscient de ma peau, 

                                Conscient de l’eau fraîche

 

Conscient de ma peau, j’inspire

Conscient de toucher l’écorce d’un arbre, j’expire

                                Conscient de ma peau, 

                                Toucher l’écorce

 

Conscient de ma peau, j’inspire

Conscient de toucher un ver de terre, j’expire

                                Conscient de ma peau, 

                                Toucher le ver

 

Conscient des merveilles du sens du toucher, j’inspire

Conscient de son interdépendance avec tous les autres sens j’expire

                                Merveille du toucher

                                en interdépendance avec tous les autres sens

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jicé 18/12/2017 08:34

bonjour très chère Sangha

merci pour ce nouveau message de retraite d'hivers qui d'année en année avance du même pas lent joyeux et solide que celui de Thay
gratitude

Christophe 15/12/2017 10:46

Merci Beaucoup !