Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Monastère de la Maison de l'Inspir

Etude et pratique des quarante thèses de l'enseignement du Village des Pruniers : troisième partie

6 Février 2018 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Cinquième thèse :

Il est possible de toucher le nirvana dans le moment présent.

"Depuis toujours, tous les dharmas (phénomènes) demeurent dans leur nature propre du nirvana : c'est une phrase que l'on peut lire dans le Soutra du Lotus. Si nous savons que nous demeurons déjà dans le nirvana, nous n'avons plus à partir à sa recherche, de même que la vague qui sait déjà qu'elle est l'eau et qui n'a pas besoin d'aller chercher l'eau.

Nous avons l'habitude de penser qu'il y a un chemin qui mène au bonheur, à la libération, au nirvana ; et ce chemin représente les moyens, tandis que le bonheur, la libération et le nirvana représentent la fin. Le bonheur, la libération et le nirvana sont la destination, mais le chemin, lui, n'est pas - ou pas encore - la destination. Ce que nous pensons aussi parfois c'est qu'étant en chemin, nous devrions pâtir et endurer afin de pouvoir goûter au bonheur une fois parvenus au nirvana. C'est notre mode de pensée dualiste. En vérité, s'il s'agit réellement de la voie de la libération, alors chaque pas posé sur ce chemin a la faculté de nous apporter du bonheur. S'il s'agit véritablement de la voie de la libération, chaque pas sur ce chemin a déjà le goût de la liberté. Même chose pour le nirvana : le chemin du nirvana est un chemin sur lequel chaque pas nous permet de toucher la nature de non-naissance et de non-mort, de non-être et de non-non-être des choses. C'est possible quand nous avons l'énergie de la pleine conscience, de la concentration et de la vision profonde, qui sont les trois énergies qui nous aident à lever le voile de la dimension historique pour entrer dans la dimension ultime de la réalité. En portant notre regard en pleine conscience, en concentration et en vision profonde sur une pierre, une feuille, une goutte de rosée ou un nuage, nous touchons leur nature de non-naissance et de non-mort, de non-être et de non-non-être. C'est cela le nirvana. Chaque pas sur le chemin nous aide à toucher cette nature de plus en plus profondément...

 

Le chemin, ou la voie, est la quatrième des Nobles Vérités ; et le nirvana est la troisième. A partir du moment où nous avons le chemin, nous avons le nirvana puisque le chemin est le nirvana-même, le nirvana est le chemin-même. Cela vaut aussi pour la paix, le bonheur et la libération. Il n'y a pas de chemin menant à la paix, la paix est le chemin. Il n'y a pas de chemin qui mène au bonheur, le bonheur est le chemin. Il n'y a pas de voie qui mène au nirvana, le nirvana est la voie.

De plus, le nirvana n'est pas quelque chose qui existe hors du cycle de la vie et de la mort. En contemplant la vie et la mort avec profondeur, nous verrons la nature du nirvana dans la vie et la mort mêmes. Hors de la vie et de la mort il n'y a pas de nirvana. Hors de la boue, il ne peut y avoir de lotus. Hors de l'ignorance et des illusions, il ne peut y avoir d'éveil ; hors des êtres vivants, il n'y a pas de bouddha ; hors des afflictions, il n'y a pas d'illumination. C'est comme cela que nous devons apprendre à regarder le nirvana, avec les yeux de la non-dualité."

Sans la boue, pas de lotus

Sans la boue, pas de lotus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Soleil Eveillé du Cœur 06/02/2018 15:52

Chère Sangha,
Ainsi ai-je cheminer ce matin, dans ma forêt silencieuse et enneigée ... Chaque pas avait le goût de l’instant ; j’inspire, je respire et je suis là.
Les petits flocons de neige arrosaient ma graine de joie

Mélina 06/02/2018 15:21

Bonjour. très bel article. très intéressant. un beau blog. Vous pouvez visiter mon univers. lien sur pseudo. à bientôt. bises