Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Monastère de la Maison de l'Inspir

Thây est de retour au Vietnam

3 Novembre 2018 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Thây est de retour au Vietnam

Le vendredi 2 novembre 2018

Les moines et les moniales de la communauté internationale de Bouddhisme engagé du Village des Pruniers se tiennent aux côtés de leur enseignant bien-aimé, le maître zen, leader spirituel mondial, artisan de paix et poète Thich Nhat Hanh, alors qu’il retourne dans son pays natal. Depuis qu’il a célébré son 92e anniversaire le mois dernier, il a exprimé le vif désir de retourner dans son «temple racine», le temple Tu Hieu de Hué au Vietnam, pour y vivre ses derniers jours. Thich Nhat Hanh a transformé un formidable défi physique résultant de l’accident vasculaire cérébral dont il a été victime il y a quatre ans en un enseignement puissant en continuant de vivre chaque instant de manière paisible et joyeuse, en donnant à sa présence un sens profond.

Le temple Tu Hieu est le lieu où Thich Nhat Hanh est devenu moine en 1942, à l’âge de 16 ans. Après près de soixante ans de transmission des enseignements bouddhistes à l’étranger, le retour au pays de Thich Nhat Hanh est une source de paix et de bonheur pour ses disciples, le temple Tu Hieu et toute sa lignée. Il est très précieux pour le large public international de Thich Nhat Hanh de maintenir ce lien profond et durable avec ses racines spirituelles au Vietnam. Thich Nhat Hanh, qui a donné vie au terme «bouddhisme engagé» et qui a consacré son existence au renouveau du bouddhisme afin d’aider les individus et les sociétés à faire face aux défis de notre temps, a toujours vu les racines de ses enseignements dans la vie spirituelle engagée du patriarches bouddhistes distingués au cours des anciennes dynasties Ly et Tran du Vietnam.

Bien que Thich Nhat Hanh ne puisse plus parler depuis son accident vasculaire cérébral, il reste puissamment alerte et présent. Après avoir convoqué ses disciples aînés à une réunion le 24 octobre au Village des Pruniers de Thaïlande, où il réside depuis décembre 2016, Thich Nhat Hanh a clairement exprimé son souhait de retourner au Vietnam par gestes, hochant la tête et secouant la tête en réponse à des questions. Les dispositions nécessaires ont été prises pour son retour et il a atterri à l’aéroport de Da Nang, au Vietnam, dans l’après-midi du 26 octobre. Son arrivée a été célébrée par un comité d’accueil composé de vénérables moines et moniales bouddhistes et de fidèles laïcs.

Après s’être reposé pendant deux jours au bord de l’océan pour se remettre du voyage, Thich Nhat Hanh est arrivé à Tu Hieu dans l’après-midi du 28 octobre, où il a été accueilli par une procession traditionnelle, au son de tambours et de cloches. En entrant, il s’est arrêté un instant pour tendre la main et toucher la pierre fraîche de l’antique porte: un sceau d’arrivée et de retour. Toutes les personnes présentes restèrent silencieuses alors qu’il contemplait l’étang en demi-lune, où il avait passé de nombreux moments mémorables en tant que jeune moine. Il s’est ensuite rendu à la salle de Bouddha pour présenter ses hommages et offrir de l’encens à l’autel ancestral.

Depuis son arrivée, la santé de Thich Nhat Hanh est restée fragile mais stable. Il a rejoint sa communauté dans la marche méditative à l’aube, visitant chaque coin de ce temple qui a été sa demeure, où il a été formé alors qu’il s’engageait sur son chemin spirituel. Le soir du 26 octobre à Da Nang, Thich Nhat Hanh, en tant qu’Abbé et dirigeant actuel de la lignée Tu Hieu, demanda à ses disciples de rédiger une lettre invitant tous les moines et moniales de la lignée Tu Hieu (disciples et descendants du Maître Zen Thanh Quy, son enseignant), à une  réunion de famille joyeuse et à une célébration du retour au temple Tu Hieu le samedi 3 novembre. Comme Thich Nhat Hanh l’a déclaré à son retour au Vietnam en 2005, après quatre décennies d’exil, «Il n’y a pas de religion, pas de doctrine supérieure à la fraternité».

Même en ce moment, Thich Nhat Hanh reste inébranlable et énergique, profitant de chaque souffle et de chaque action pour construire et renforcer la “communauté compatissante bien-aimée” et pour cultiver la guérison, la réconciliation et la transformation dans sa communauté, la société et le monde.

​​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Felipe 05/11/2018 12:28

De tout notre coeur Merci infinimet

Loan Rocher 04/11/2018 20:07

Merci pour ce partage du retour de votre maître Thây au Vietnam.Je me sens proche de son enseignement de paix, de compassion et de fraternité universelle.Etant métisse franco-vietnamienne je tisse des liens entre ma foi chrétienne et la sagesse du Bouddha qui nourrissent profondément mon âme.Régulièrement je suis venu au petit monastère de la maison de l'inspir pour me ressourcer de votre douce présence .je vous garde dans ma prière mes biens chères soeurs et frères bouddhistes.
Fraternellement et sororellement.Loan.

Marie-Ange 04/11/2018 13:23

Chaque jour, je remercie la vie de m'avoir permis de rencontrer ce grand Homme. Merci à notre vénérable maître pour tous ces partages d'Amour. Pour toute cette lumière. Heureuse de savoir Thay au plus proche de ses racines. Et gratitude envers la Sangha des Pruniers pour son beau message de Fraternité.

Meuter Catherine 04/11/2018 12:17

C'est une grande joie de savoir notre bien-aimé Maître de retour dans son pays. Gratitude
Profonde gratitude à notre bine-aimé Maître d' avoir fait rayonner le bouddhisme en Occident, pour toutes les retraites où il nous a permis d'apprendre à nourrir le bonheur en nous et autour nous. Nous le portons dans nos méditations.

Catherine (Sangha du Lac, Suisse)